Monsieur Choc apparaît pour la première fois en 1955 dans le journal de Spirou. Créé par le dessinateur Willy Maltaite — dit Will — et par le scénariste Maurice Rosy, Monsieur Choc est alors destiné à devenir l’indestructible adversaire de Tif et Tondu. […] Presque cinquante ans après sa dernière apparition dans une aventure de Tif et Tondu, Monsieur Choc revient sur le devant de la scène. Seul, cette fois. […] C’est donc avec son [Maurice Rosy] joyeux assentiment et celui de Claude Maltaise qu’Éric [Maltaise, le fils de Claude] et Stephan [Colman] peuvent enfin dévoiler un mystère vieux de six décennies: qui se cache derrière le heaume de Monsieur Choc ?

Quelle bonne idée ! Donner l’explication du «Pourquoi est-il aussi méchant ?». Il n’est pas nécessaire d’avoir lu Tif et Tondu ou Ric Hochet pour apprécier l’histoire, même si connaître les aventures originales — ce qui n’est pas mon cas — doit apporter plus de saveur à l’histoire. Autrement dit, je suis passé à côté de toutes les références et de tous les clins d’oeil — pas grave.

Graphiquement c’est vraiment très réussi, du grand classique franco-belge dans toute sa splendeur, des planches magnifiques, des décors à tomber, des ambiances, des couleurs, bref du très haut niveau qui rend un bel hommage à cette école.

Le principe de la narration est plutôt bien fait. En menant à bien sa vengeance — puisque c’est bien de cela qu’il s’agit — Choc revient sur les lieux de son enfance, croise d’anciennes connaissances, et se souvient.

J’ai tout de même une petite réserve sur le fond de l’histoire. On pense bien que l’homme n’est pas foncièrement mauvais et qu’il le devient, mais lorsque le sort s’acharne à ce point il y a en effet de quoi à devenir un monstre et à en vouloir à l’humanité toute entière. Cette exagération décrédibilise tout de même un peu l’histoire — en même temps on est pas dans le réalisme, on parle quand même d’un type en costume qui se ballade avec un heaume et qui est le méchant d’une série des années 50.

Malgré ce tout petit bémol très personnel, il s’agit d’une très belle BD qui compte deux tomes.


Lady C, Eric Maltaite & Stéphan Colman, Choc #1: Les fantômes de Knightgrave, Dupuis, 2014, 88 p, Amazon.