Je me souviens d’une émission géniale qui s’appelait Strip-tease. Le principe était méchamment simple. Il s’agissait juste de filmer des gens. Il n’y avait aucun commentaire, pas d’effet de caméra, pas de mise en scène. Rien que la réalité crue — et moche. Tout le monde adorait cette émission pour une simple et bonne raison, la réalité dépassait de loin la fiction — la télé-réalité la vraie n’a pas commencé avec Loft Story. Ça paraissait incroyable, hallucinant et le plus souvent hilarant. Pourtant il n’y avait rien d’extravagant, simplement des gens et un bout de leur quotidien, de leur vie. C’est ce même principe qu’a repris Riad Sattouf dans La vie secrète des jeunes.

[…] Tenter de répertorier les moeurs et les comportements méconnus des jeunes humains d’aujourd’hui et les montrer au grand jour.

Ces planches de 8 cases, avant d’être collectées en album, ont été publiées dans Charlie Hebdo. On commence alors à comprendre la portée ironique de l’extrait de l’introduction cité plus haut. Les dessins et les dialogues sont à l’avenant. Les personnages sont laids et parlent comme des charretiers avec des fautes plein la bouche. Ils sont pour la plupart complètement abrutis et/ou violents et à minima vulgaires. Les situations et les dialogues semblent complètement improbables. On oscille entre entre le rire — jaune — et la consternation. On a en tout cas beaucoup de peine à le croire et on en vient à se demander, comme de nombreux lecteurs de Charlie Hebdo, si tout est vrai. Ce à quoi l’auteur répond.

Pourtant, je n’ai jamais inventé la moindre de ces histoires. Tout est absolument véridique.

Dans le genre moche et méchant ne ratez pas Lookbook.


Riad Sattouf, La vie secrète des jeunes #1, L’Association, 2007, 100 p, Amazon.