Au Bon Roman

~ Journal de Lectures ~

Ours blanc a perdu sa culotte

Jeunesse


Mais où est-elle passée ?

Ne riez pas – ou plutôt si – ce livre est un best-seller, une tuerie, un véritable phénomène chez les moins de 5 ans. Qu’est-ce qui fait son succès ? Voir des animaux affublés de culottes ridicules, certainement. Tourner les pages pour découvrir des effets de découpage, peut-être aussi. Mais voir la tête tour à tour hébétée, tour à tour dépitée d’ours blanc est à mourir de rire.

Ce véritable carton de l’édition jeunesse, ce petit miracle de simplicité qui fait se tordre de rire les enfants est l’oeuvre de deux auteurs japonais Tatsuya Kameyama et Atsuko Nakagawa apparaissant sous le pseudonyme Tupera Tupera. Comme la plupart des grands succès, nous l’avons d’abord emprunté à maintes reprises à la bibliothèque – au point de connaître son emplacement exact et de l’emprunter à nouveau à peine rapporté. Puis le Père Noël s’est dit qu’il ferait une heureuse et constituerait également un bon investissement pour les parents qui n’auront plus à le transporter.

Cerise sur le gâteau, celui offert par le Père Noël est pourvu d’un bandeau promotionnel rouge un peu à la manière de ceux positionnés autour des Goncourt ou lors des rentrées littéraires. Et devinez ce qu’il représente – en rouge il aura moins de risque de la perdre ? Son format est généreux et le livre est d’excellente qualité ce qui devrait lui permettre d’être relu de nombreuses fois sans subir trop de dommages.

C’est un livre que toutes les maternelles devraient posséder et que vous pouvez offrir les yeux fermés. Son principe simple et efficace n’est pas sans rappeler un autre livre que nous avons beaucoup lu et apprécié: Monsieur Lion chez le coiffeur.


Tupera Tupera, Ours blanc a perdu sa culotte, Albin Michel, 2014, Amazon.