Au Bon Roman

Book lover_

Love in vain

Robert Johnson 1911 - 1938

En lisant ce sous-titre, j’ai tout de suite fait le calcul: 27 ans. Robert Johnson est le premier membre du club des 27 qui a pourtant vu le jour longtemps après sa mort, lors des décès rapprochés de Brian Jones, Jimi Hendrix, Janis Joplin et Jim Morrison entre les années 1969 et 1970. Amy Winehouse est la dernière à avoir rejoint, en 2011, ce triste club.

Il était musicien de blues et jouait de l’harmonica. Pour la guitare, ce fut plus difficile. Puis un jour, il se mit à jouer divinement – ou plutôt diablement – bien.

On dit que le pacte s’était conclu un soir d’errance sur une route du Mississippi […] Réveillé par une brise glacée, il avait vu le diable accorder sa guitare, puis en jouer divinement … Enfin, si l’on peut dire.

Robert Johnson a brulé sa vie, il faut dire à sa décharge que tout n’avait pas très bien commencé. La musique fut une révélation et une passion précoce, mais les femmes et l’alcool auront eu raison de lui.

Sur la forme, au départ, rien de très original, la vie du musicien est racontée de façon chronologique par un narrateur. Puis au fil des pages, on commence à trouver ce narrateur étrange. Il commente, il donne son avis – en fait c’est depuis le début, mais j’ai mis un certain temps à m’en rendre compte – et il n’a pas sa langue dans la poche – c’est le moins que l’on puisse dire. Puis on finit par vraiment se demander qui est ce type, par être obsédé par son identité.

Les BD, et en particulier les one shots, sont éditées avec soin et c’est le cas de celle-ci. C’est un très beau format à l’italienne rehaussé d’un dos toilé rouge qui a été choisi par les éditions Glénat. Un écrin noir pour des dessins qui le sont tout autant. Un trait généreux, des cases remplies à ras bord qui donnent envie de s’attarder, de comprendre, d’en étudier la composition.

Après avoir lu cet album, passez-vous un disque de Robert Johnson. Entendre sa voix venue d’outre-tombe vous donnera des frissons.

P.-S.: Un grand merci à Méla et Damien qui m’ont offert ce beau livre pour mon anniversaire. Bravo, très bon choix, je vous fais entièrement confiance pour le prochain cadeau ;-)


Jean-Michel Dupont et Mezzo, Love in vain, Glénat, 2014, 72 p, Amazon.