Au Bon Roman

~ Journal de Lecture(s) ~

Pascal Brutal #1-3

BD


Dans un futur proche, un homme porte un bouc parfaitement taillé … Aux pieds, des chaussettes blanches dans une paire d’Adidas torsion 1992 … Au poignet droit, une gourmette étincelante avec « Pascal » gravé dessus … C’est PASCAL BRUTAL.

Dans ce futur proche, Alain Madelin est le président de la France – là, si on ne l’avait pas encore compris, on en est sûr, on est bien dans le registre humoristique. Et pour être drôle, c’est vraiment très drôle – surtout lorsque l’on a un âge à avoir porté des torsion modèle 1992. L’album fourmille de détails marrants, si on a l’oeil, il y en a dans tous les coins. Mais, avant d’aller plus loin dans l’analyse de cette oeuvre, arrêtons-nous quelques instants pour prendre en considérations certains éléments biographiques relatifs à notre héros.

[…] un homme s’apprête à naître au centre des naissances de Pontchaillou à Rennes. Issu d’un rapport sexuel entre une teufeuse et un punk à chien, dans un fossé, un foetus d’exception est arrivé à terme. Docteur les analyses sont formelles, cette femme est à 11 mois de gestation.

Désormais il est célibataire, mais pas sans femme, ni sans homme – oups scuse Scalpa j’aurais pas dû dire ça. Il faut se méfier parce qu’il est plutôt balaise. En fait dire ça de Pascal c’est comme dire qu’Einstein savait compter. Il est la virilité incarnée – à tel point que virilité devrait être un mot masculin lorsqu’il est utilisé pour qualifier Pascal.

Riad Sattouf utilise son héros décérébré pour en mettre plein la gueule à pas mal de monde et ça, c’est encore mieux. On s’attache à Pascal et on se rend vite compte que s’il est quand même très con, les autres le sont encore plus. Ce qui est génial dans cette BD, c’est la voix off. Les commentaires sont toujours bien sentis et le registre soutenu utilisé contraste délicieusement avec le reste. Les dialogues sont au moins aussi bons avec les accents régionaux et les différents dialectes – je ne sais pas comment dire autrement – retranscrits dans des bulles. Les dessins, les couleurs, tout est raccord et tout coule, on se régale. C’est pour moi un must de l’humour en bande dessinée. Vive Pascal – vite ma gourmette en argent et mes torsion !


Riad Sattouf, Pascal Brutal #1-3, Fluide Glacial, 2006, 48 p, Amazon.