Au Bon Roman

~ Journal de Lecture(s) ~

Alice

Jeunesse


C’est en consultant le dossier de presse que j’ai appris que Lewis Carroll avait écrit lui-même une version abrégée destinée aux jeunes enfants de son célèbre livre pour petits et grands Les Aventures d’Alice au pays des merveilles. Vous l’aurez compris, c’est la trame de cette version, publiée 25 ans après l’oeuvre originale, qui est reprise et mise en lumière ici.

L’imagination débordante du mathématicien ne pouvait pas être mieux illustrée que par ce livre qui déborde d’astuces et de surprises. Gageons qu’il aurait été conquis par cette adaptation colorée et animée. Ce livre est un savant mélange de plusieurs genres ludiques pour enfants au premier rang desquels le pop-up. Le pop-up désigne des éléments qui se dressent en volumes, qui sortent littéralement du livre – je vous laisse découvrir le majestueux château de carte. Il est également un livre animé dans lequel on actionne des mécanismes par le biais de tirettes. Le facétieux chat du Cheshire – essayez un peu de lire ce début de phrase à haute voix – est encore plus convaincant que dans le dessin animé de Walt Disney. D’autres pages se déploient pour créer un tableau géant — vous vous souvenez, Alice change de taille. Enfin, on y trouve aussi des volets à soulever (lift—the—flap). Les enfants vont pouvoir aider la pauvre Alice à ouvrir toutes les portes pour trouver la sortie de la salle au fond du trou. Bref, pour un livre animé, c’est un livre animé et même un très beau livre, il n’y a pas tromperie sur la marchandise.

Les enfants seront bluffés devant tant de prouesses sur papier et même les adultes n’y seront pas insensibles. Surtout lorsque c’est réalisé comme ici avec beaucoup d’à propos dans un style graphique très réussi. Pourtant, il n’est pas facile de succéder à tant d’illustrateurs et à tant d’adaptations. Le style se démarque par sa modernité qui ne verse pas dans le trop tout en restant fidèle aux codes des dessins des éditions classiques. Les adultes et les enfants découvriront ou redécouvriront ce merveilleux conte dans une version allégée qui synthétise finalement très bien cette histoire intemporelle.

Enfin, je ne peux pas résister à faire preuve d’un peu de chauvinisme. En tant que toulousain, je suis fier de notre belle maison d’édition Milan qui a publié tant de beaux livres pour les petits. Elle est spécialisée dans les livres animés et nous offre encore une fois un ouvrage très abouti.

Je remercie les éditions Milan ainsi que Babelio de m’avoir fait parvenir ce livre dans le cadre du programme Masse critique.


Maxime Rovere, Lewis Caroll et Annelore Parot, Alice, Milan, 2013, 30 p, Amazon.