Au Bon Roman

~ Journal de Lecture(s) ~

Batman Amère victoire

BD


Cette série se situe après les terribles évènements relatés dans Batman Un Long Halloween1 – qui ont conduit au réveil de la schizophrénie latente du procureur Harvey Dent le transformant en Double-face ainsi qu’à la mort du Romain Carmine Falcone. Le fils du Romain, surnommé Holiday, accusé d’avoir perpétré plusieurs meurtres, est libéré par la nouvelle procureur pour vice de procédure. Au même moment, une évasion a lieu à l’asile d’Arkham et tous les plus grands criminels de Gotham City se retrouvent à nouveau dans la nature. Ces deux évènements vont rapidement se traduire par la mort par pendaison de plusieurs policiers. Il sont retrouvés victimes d’une mise en scène macabre, un jeu de pendu accroché à leur coup griffonné sur des documents provenant des dossiers de l’ancien procureur Harvey Dent.

C’est incontestablement une très bonne série de l’univers de Batman – je m’avance peut-être un peu car je ne suis pas spécialiste mais je ne pense pas prendre trop de risques en disant cela. Les connaisseurs comme les néophytes y trouveront leur compte car elle relate des évènements fondateurs du mythe de la chauve-souris. En plus de voir évoluer la majorité des personnages de Gotham, le lecteur assistera aux premiers pas de Robin au côté de son fidèle protecteur. Cette mini-série est plus proche du polar que du récit de super-héros. Je n’irai pas jusqu’à dire que Batman tient les seconds rôles mais l’équipe du commissaire Gordon est tout de même bien présente. Peut-être est-ce ce type d’histoire qui a inspiré les scénaristes de la série, cette fois clairement policière, Gotham Central2. Un mot des dessins qui collent parfaitement à l’ambiance de ce récit: sombres – on s’y attendait avec Batman – mais surtout très anguleux et assez éloignés du dessin classique de certains comics; ils apportent un réel plus.

La bonne nouvelle est que cette série, initialement publiée en quatre tomes sous le titre Batman Dark Victory par la regrettée maison d’édition Semic, vient de ressortir sous le tout nouveau label Urban Comics en un seul volume relié.


Jeph Loeb et Tim Sale, Batman Amère victoire, Urban Comics, 2012, 392 p, Amazon.


  1. Jeph Loeb et Tim Sale, Batman Un Long Halloween, Urban Comics, 2013, 416 p, Amazon

  2. Noelle Giddings, Michael Lark, Ed Brubaker et Gregory Rucka, Gotham Central #1, Urban Comics, 2014, 256 p, Amazon