René Barjavel est surtout connu pour être l’un des grands auteurs de science-fiction français nous ayant gratifié de sa superbe dystopie Ravage1 et des fameux romans La nuit des temps et Le grand secret. Je ne savais pas qu’il avait également exercé son talent dans le domaine de la fantasy. Tant qu’à faire il a visé haut et même très haut en s’attaquant au plus grand mythe dans le domaine: la quête du Graal. Il revisite donc avec L’enchanteur ce mythe dans lequel on retrouve une foule de personnages qui sont entrés depuis longtemps dans la culture populaire: Le roi Arthur, Guenièvre, Perceval, Lancelot le chevalier blanc et bien sûr Merlin le fameux enchanteur. Dans cette quête du Graal il est question d’aventure, de preux chevaliers, de religion mais aussi et surtout d’amour et c’est un thème qui est cher à Barjavel et qu’il traite ici avec brio.

On prend énormément de plaisir à découvrir ou à redécouvrir cette histoire intemporelle. Elle est contée avec beaucoup de talent, de poésie et d’originalité. L’intrigue est bien menée et les différentes quêtes et destins des personnages s’imbriquent et s’enchaînent à merveille. Même si j’ai trouvé ce livre parfois un peu long et pas toujours exaltant il conserve un grand intérêt et constitue une lecture très agréable et instructive.


René Barjavel, L’Enchanteur, Gallimard, 1987, 470 p, Amazon.


  1. René Barjavel, Ravage, Gallimard, 1972, 313 p, Amazon