Au Bon Roman

Book lover_

Adèle et la bête

Avec tout le tapage médiatique autour du nouveau film de Luc Besson, je ne pouvais que remettre le nez dans ma bibliothèque à la recherche des aventures de l’héroïne incarnée par Louise Bourgoin. Adèle et la Bête est le premier tome des “aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec”. Cette série, débutée en 1976 par Jacques Tardi, mêle les genres policier et fantastique et se déroule à Paris au début du XIXeme siècle. L’héroïne, Adèle, est une jeune fille mystérieuse au caractère bien trempé.

Dans ce premier tome un ptérodactyle terrorise les habitants de la capitale. Ce monstre préhistorique n’est qu’un élément de l’histoire car la trame principale se dessine petit à petit et ne cesse de s’épaissir et de se ramifier tout au long du récit. Nous ne connaîtrons pas le dénouement car, dans la grande tradition des feuilletons, la dernière planche est consacrée aux rituelles questions introduisant le prochain tome de la série Le démon de la tour Eiffel. Le style inimitable de Tardi est toujours aussi efficace. Le scénario est bien ficelé et Tardi ajoute à la confusion générale en affublant la plupart des personnages de costumes noirs, chapeaux et moustaches. Malgré ces bons points, une impression mitigée et une petite de déception, je m’attendais à mieux.


Jacques Tardi, Adèle Blanc-Sec #1: Adèle et la bête, Casterman, 2007, 48 p, Amazon.