Au Bon Roman

~ Journal de Lecture(s) ~

Le complot

BD


Le pape de la BD outre atlantique a décidé de mettre son art au service de la bonne cause. Son but est de dénoncer l’odieux complot visant à attiser la haine envers le peuple Juif. Ce complot est basé sur la rédaction et la publication d’un document antisémite: Les Protocoles des Sages de Sion. Will Eisner nous raconte l’histoire de la création de ce document et s’interroge sur la façon dont ce pamphlet, si grossièrement fabriqué, a pu trouver et trouve encore aujourd’hui une audience auprès des plus crédules. C’est aussi une réflexion sur le terrible pouvoir des mots et de la propagande ravivé aujourd’hui par l’avènement d’Internet. Il est étonnant de voir que, malgré le fait que la supercherie ait été découverte et révélée par un journal de référence comme le Times dès les années 20, ce document ait été utilisé si souvent comme un terreau alimentant les haines raciales. La propagande anti juive d’Hitler y a plongé ces racines et il est encore utilisé et cité aujourd’hui comme référence par certains extrémistes.

Plutôt que de rédiger un essai complexe n’ayant un impact que sur une infime partie de la population, Will Eisner a préféré utiliser son arme de prédilection : la Bande dessinée. Contrairement à d’autres médias plus élitistes, celle-ci à l’immense avantage d’être accessible au plus grand nombre. Ce n’est pas une BD classique mais un roman graphique très bien documenté qui contient même des articles de journaux d’époque dont l’un est signé de la main d’un jeune journaliste devenu célèbre depuis : Winston Churchill. Outre l’apport culturel et la mission de cette oeuvre, il faut savoir que, parce qu’elle traverse le temps, les personnages ne sont jamais les mêmes, seul les protocoles survivent aux années. Cet état de fait rend la lecture plus difficile car, sans la persistance des personnages, elle s’apparente plus à un document qu’à une véritable histoire. Will Eisner achève ainsi, car malheureusement il nous a quitté en 2005, ce qui aura été l’un des combats majeurs de son existence. Enfin j’ai appris récemment, et un peu tard, qu’une exposition consacrée à l’apport des auteurs juifs à la bande dessinée avait été organisée. Cette exposition nommée “De Superman au Chat du Rabbin” met en lumière l’influence de ces auteurs depuis les origines des comics jusqu’au récent phénomène Joan Sfar en passant bien sur par l’incontournable Will Eisner.


Will Eisner, Le Complot: L’histoire secrète des Protocoles des Sages de Sion, Grasset, 2005, 143 p, Amazon.